Le cessez-le-feu négocié en six points par l'U.E. avec la Russie est une bonne chose. Cette nuit fut la première sans bombardement sur Tskhinvali. Cependant, aujourd'hui encore, mercredi 13 août, l'armée géorgienne a procédé à des tirs de provocation. Nous espérons que le cessez-le-feu se maintiendra les jours à venir. L'idée formulée par M. Kouchner d'envoyer des observateurs de l'U.E. en Ossétie du Sud nous semble plus adéquate que le contingent de la paix évoqué par les pays baltes et l'Ukraine  - on sait le soutien militaire de ces pays à la Géorgie et leur présence en Ossétie en tant que contingent de la paix serait défavorable aux Ossètes.

Laurent Alibert