Voici un lien vers l'émission C dans l'air concernant le conflit - le point de vue de l'opposition géorgienne y est développé et mérite de s'y arrêter, malgré nos différences d'approches sur ce conflit. Une phrase pourtant est extremment choquante : si l'attaque géorgienne est une faute alors que l'attaque russe est un crime c'est donc que les vies ossètes ne valent pas pour cette dame autant que les vies géorgiennes. Un mort est un mort et à le droit au même respect que les autres. Pour la mémoire des civils qui sont morts dans des conditions atroces à Tskhinvali et dans les villages ossètes environnants, nous ne pourrons jamais admettre ce genre de phrase.

http://www.france5.fr/c-dans-l-air/index-fr.php?page=resume&id_article=3261