Voici les témoignages respectifs d'amis sud-ossètes m'ayant récemment écrit par e-mail, l'un est celui d'une femme ayant vécu l'attaque géorgienne sur place, l'autre, celui d'une jeune femme originaire de Tskhinval et vivant à Moscou. Elle est arrivée le 14 août à Tskhinval pour retrouver sa famille qui était sur place. Il est très difficile de recevoir des messages de Tskhinval, donc le témoignage de R. est précieux. La jeune femme, A., m'écrit de Djaewdjyqaew (Vladikavkaz en ossète) où elle était pour quelques jours entre deux voyages à Tskhinvali.

Aujourd'hui, la langue ossète s'écrit officiellement en cyrillique mais peut également s'écrire en alphabet latin (qui fut officiel de 1923 à 1937). Le mail de R. utilise l'alphabet latin tandis que celui de la jeune femme l'alphabet cyrillique. Je traduis au fur et à mesure. Certains passages (surlignés en marron) me posent encore difficulté mais seront bientôt traduits.


A., 29 ans, originaire de Tskhinval, médecin à Moscou, de retour à Tskhinval, le 14 août où demeure sa famille - témoignage.

Mail du 25 août


мае райгуыраен горает нал базыдтон...Пыpx,сыгъд,рынчындон нал ис..дохтыртае бирае аерцыд маескуыйае(уырысы иннае гораеттаей даер),мае аеххуыс сае тынг нае хъуыд..уыдон хорз дохтыртае сты-ахаем уаваерты кусын зонынц..сылгоймаегты,гуырынмае чи хъавыд,акодтой дзаеуджыхъаеумае..

>> je n'ai pas reconnu ma ville de naissance, détruite, nettoyée, l'hopital n'existe plus... Beaucoup de médecins sont arrivées de Moscou (et des autres villes de Russie également), et ils n'avaient pas besoin de mon aide.. Ce sont de bons médecins — qui savent travailler dans ce genre de situation. Les femmes qui attendent d'accoucher, ils les envoient à Dzaewdjyqaew.

ныр рынчындоны баесты уынджы аерываердтой 8 фатер,--уый хуыны "рынчындон"))уаеззау рынчынтае дзы нал ис-дзаеуджыхъаеумае аемае маескуымае аерцыдысты..

>> Maintenant, en guise d'hôpital, ils ont posés huit tentes dans la rues, --qu'ils ont appelé «hôpital» )) Il n'ya plus de blessés lourds — ils ont été envoyés à Dzaewdjyqaew et Moscou...


> мае заердае ты
НГ фАЕрыст мае гораеты уынгты куы ацыдтаен,ме скъола,ме мбаелтты хаедзаердтае куы федтон....уый ныхаестаей наей заегъаен....бирае адаем амард..бирае адаем басыгъд сае хаедзаертты..бирае хаедзаерттае заеххимае аесраст кодтой танктаей....((

>> J'étais très triste en arrivant dans les rues de ma ville, à mon école, en voyant les maisons de mes amis... Il n'ya pas de mot pour décrire ça... Beaucoup de gens sont morts... Beaucoup de gens ont vu leur maison brûler... Beaucoup de maisons gisent sur le sol, détruites par les tanks.


> Уырысаей бирае аеххуыс цаеуы:адаем ,машинатае,уынгтае аефснайынц,отел(
hotel) аразын райдыдтой..скъолатае амайынц 1 сентябрмае..

>>Beaucoup d'aide arrive de la Russie, des gens, des voitures, ils nettoient les rues, ils ont commencé à construire un hôtel... Ils reconstruisent les écoles pour le 1er septembre...


> Аез
мae мад аемае мае сыхаегтаен аеххуыс кодтон мае бон цы уыд уый:хаеринаг кодтон,дзул,дон хастон..аемае аенаемаенг--медицинон консультаци даеттон,каей хъуыд уымаен..

>>Pour ma mère et mes voisins, j'ai aidé comme je pouvais : j'ai préparé les plats, apporté ldu pain, de l'eau... et bien sûr je donne des conseils de médecine dont il y a besoin...


> ныр дзаеуджыхъаеуы мах цаераем мае мады хойы бинонтаем.аестаем бираейае(9!)фаелае хыл нае каенаем!!))))маен фаенды
лаеггад каенын мае бинонтаен:уыдон тынг зындзинаедтае бавзаерстой!!!

>>Maintenant à Dzaewdjyqaew nous sommes dans la famille de ma tante (la soeur de ma mère). Nous sommes nombreux (neuf!), mais nous ne nous disputons pas! )))) Je veux être utile à ma famille : ils ont traversé de très éprouvantables difficultés.


R., 34 ans, médecin à l'hopital de Tskhinval – témoignage. 

Mail du 25 août

Salam Loran!
Aermaest
 dzy iu fyst rast naeu.

Salut Laurent!

Une seule lettre n'est pas suffisante.

Max surynmae nae qavydysty, guyrdzy faendyd max iuyldaer amaryn, skuynaeg kaenyn.

Ils ne cherchaient pas à nous chasser, les géorgiens voulaient nous tuer tous, nous exterminer.

Goraety alvars bacaxstoi aemae goraet baidytoi samolettaei, artileriae, grad,tankataei aexsyn goraety adaemy. Goraetaei nikaei uahtoi aettaemae.

Ils ont tiré  depuis autour de la ville et ils ont bombardé par l'aviation, l'artillerie, les missiles grad, les tanks, afin de tirer sur la population de la ville. Ils n'ont laissé à personne la possibilité de sortir de la ville vers l'extérieur.

Adaem sae syvaellaetty kodtoi goraetaei aemae sae guyrdzy tankataei mardtoi.

Des gens ont fuit de la ville avec leurs enfants et les géorgiens les ont tués avec les tanks.

Birae adaem faemard. Maxaei. Guyrdzyiae.

Beaucoup de gens sont morts. Des nôtres. Des géorgiens.

Nae laepputae laeuuydysty sae nyxmae aemae nae bauaxtoi bacaxsyn goraet Tskhinval.

Nos garçons sont restés, leur ont fait face et ils ne les ont pas laissé tirer sur la ville de Tskhinval.

Adaem aeppaetaei sae nyxmae laeuuydysty. Rynchyndon aexstoi,caeftae podvaly rynchyndony bynmae uydysty.

Parmi tous, des gens sont restés en face d'eux. Quand les géorgiens ont détruit l'hôpital,[...] ils se sont cachés sous l'hôptial.

Russian naem aexxuysmae kuynnae aercydaikoi, uaed nae iuyldaer amatdtaikoi.
Nyrtaekkae max aeppaetaei shok staem.

Si les Russes n'étaient pas venus nous aider, alors, ils nous auraient tous tués. Maintenant, nous sommes plus que tout choqués.

Faelae kusaem,goraet syhdaeg kaenaem,xaedzaerty kaeldtytae caelcaeg kaenaem.

Mais nous travaillons, nous nettoyons la ville, nous réparons les parties des maisons qui se sont écroulées...